Archive for aviation

Tempest – un projet supersonique

Project Tempest est une équipe de sociétés britanniques et italiennes à la recherche d’un leadership pour un chasseur furtif de nouvelle génération. C’est peut-être ambitieux et audacieux, mais est-ce une bonne idée – et cela se produira-t-il réellement?  Un modèle en plastique grandeur nature d’un chasseur furtif a été dévoilé lors du spectacle aérien de Farnborough. Le modèle et le point de presse qui l’accompagnaient provenaient d’une équipe composée du ministère britannique de la Défense, de BAE Systems, du géant européen de la défense MBDA, de Rolls-Royce et de la société italienne Leonardo. Il s’agit de la naissance publique du projet Tempest, destiné à développer de nouvelles technologies aéronautiques et à trouver des partenaires pour un futur projet de chasse. La forme exacte de la maquette peut être un espace réservé, mais avoir une manifestation physique lors d’un meeting aérien était un geste symboliquement fort, tout comme son nom. Normalement, les nouveaux noms de projets de combat sont une série de lettres (FEFA, JSF, ACA, TFX, etc.) et l’utilisation d’un mot émotif est un coup de relations publiques. Suite à l’utilisation d’autres noms de combattants Hawker en temps de guerre – Tornado et Typhoon – Tempest est un choix prévisible. Le nom peut également laisser entendre que cette initiative devrait devenir une collaboration paneuropéenne plus large. Si le secteur britannique de la défense souhaite rester sur le marché des chasseurs (en dehors de son implication américaine et turque) après le Brexit, il devra faire preuve de volonté, de confiance et d’initiative – et Team Tempest n’est qu’une telle initiative. Il a été déclaré que BAE Systems veut un leadership si une telle collaboration commence, mais devrait-elle le faire? Est-ce que Team Tempest est une bonne idée et est-ce que ça va marcher? Bien que Team Tempest soit déjà international, il est destiné à être dirigé par les Britanniques. Les arguments en faveur d’un nouveau combattant tactique dirigé par les Britanniques porteront sur cinq besoins perçus: examinons-les rapidement.   Besoins opérationnels    À moyen terme, la force britannique à réaction rapide sera composée de F-35 et de Typhoon.   La composition actuelle de la force de chasse britannique révèle ce dont la RAF aura besoin à l’avenir. Tornado est en voie de disparition, Typhoon est le pilier actuel, et un mélange Typhoon / F-35 représente le moyen terme. J’ai évité de mentionner FCAS et la pléthore (désolé Paul Beatty) d’études britanniques sur papier au cours des 25 dernières années, car ils sont trop nombreux pour être mentionnés. Ils se concentrent généralement sur une force mixte d’avions furtifs pilotés et non habités. Il est probable que tout jet rapide serait utilisé avec un UCAV à voilure subsonique si ceux-ci ne tombent pas en disgrâce avant d’entrer en service en dehors des États-Unis.    La tornade de la RAF a passé plus d’années de combat que d’autres types de services. L’année prochaine, le type devrait être remplacé par le Typhoon.   Des rumeurs circulent selon lesquelles beaucoup de membres de la RAF et du ministère de la Défense ne veulent pas que les 138 F-35 soient en règle. Les initiés suggèrent qu’une force «d’argent» semblable à celle de la flotte américaine F-117 des années 90 de l’US Air Force est lancée en haut lieu. La furtivité n’est pas requise pour toutes les missions et coûte très cher (bien que l’avantage de la connaissance de la situation du F-35 soit utile pour de nombreuses missions). Il est probable que moins des avions seront livrés et pour protéger l’indépendance de la RAF, certains d’entre eux seront des F-35A.   Les mesures d’achat prises par les États-Unis (plans F-22 et 6th Gen), le Japon (avec les F-3) et la Turquie avec TF-X montrent que ceux qui peuvent se permettre une alternative ne considèrent pas le F-35 comme viable plateforme de supériorité aérienne. Cela va à l’encontre des annonces publiques faites par les pilotes de Lockheed Martin, USAF et F-35 concernant l’efficacité de l’appareil dans ce rôle, mais il est difficile de lire les faits autrement. Avec le missile air-air à longue portée Meteor, une arme probable pour Tempest, la supériorité aérienne, ou du moins une forte capacité de pivotement, est probable. La RAF aura besoin d’un remplacement pour Typhoon.    Le Tempest doit son nom à un chasseur-bombardier Hawker de la Seconde Guerre mondiale. La pratique consistant à nommer de nouveaux combattants européens après la guerre Les combattants Hawker ont commencé avec la Tornado. Le Hawker Tornado est représenté.   La doctrine et l’inventaire militaires britanniques ne prévoient guère de moyens pour lutter contre puissant ennemi bien équipé sans l’aide des États-Unis et / ou de l’OTAN.   L’analyse du design peut être trouvée ici.   Technologie souveraine   Avoir une base de haute technologie est probablement une bonne chose pour l’économie d’un pays et beaucoup reviennent à l’idée que les États-nations dépassent l’internationalisme. Des niveaux de haute technologie pourraient-ils être maintenus sans un nouveau chasseur? Les aides et sous-systèmes défensifs de fabrication britannique sont largement respectés – notamment sur les F-22, F-35 et les F-15 avancés – donc, même sans Tempest, la Grande-Bretagne pourrait continuer à créer des technologies aérospatiales militaires haut de gamme.   Bien qu’il ait été conçu il ya 30 ans, le turboréacteur à double flux EJ200 qui équipe le Typhoon est largement respecté. De nombreux observateurs techniques placent la Grande-Bretagne au deuxième rang des producteurs de jets avancés (derrière les États-Unis). En Europe, seule la France a la capacité de créer des moteurs de combat. Cette technologie est très difficile à développer si elle est perdue ou jamais réalisée – comme en témoignent les expériences en Chine et Inde.   Le secrétaire britannique à la Défense, Gavin Williamson, a déclaré: «Nous sommes un leader mondial dans le secteur de l’air de combat depuis un siècle, avec une gamme enviable de compétences et de technologies. Cette stratégie montre bien que nous sommes L’industrie de la défense contribue énormément à la prospérité du Royaume-Uni, créant des milliers d’emplois dans un secteur manufacturier avancé et générant une capacité souveraine britannique qui est la meilleure au monde. Les nouvelles d’aujourd’hui laissent l’industrie, nos militaires, notre pays et nos alliés Il ne fait aucun doute que le Royaume-Uni volera haut dans le secteur de l’air de combat alors que nous entrons dans la prochaine génération. » Source : bapteme de l’air.

Posted in actualités, aviation | Commentaires fermés

Les tensions reprennent au Moyen Orient

L’aviation israélienne a procédé lundi à des frappes contre des positions du Hamas au nord de la bande de Gaza, quelques heures après le tir de deux roquettes dimanche depuis l’enclave palestinienne, tombées au sud d’Israël, a annoncé l’armée israélienne. « En réponse aux roquettes tirées en direction du sud d’Israël, les forces aériennes d’Israël ont visé un camp d’entrainement du Hamas dans le nord de la bande de Gaza », a annoncé un communiqué de l’armée, précisant que la frappe avait visé « trois structures du camp et d’autres infrastructures ». Le ministère de la Santé à Gaza n’a pas fait état de victimes. Dimanche soir, une des deux roquettes tirées depuis Gaza a touché une habitation, sans faire de victime, tandis que la deuxième est tombée en-deça de sa cible et s’est abattue à Gaza, selon l’armée. Ces tirs de roquettes interviennent en pleine contestation contre la décision du président américain Donald Trump de reconnaître unilatéralement Jérusalem comme la capitale d’Israël. Depuis cette décision le 6 décembre, les manifestations et les heurts entre Palestiniens et forces israéliennes se sont multipliés, causant la mort de huit Palestiniens. Six d’entre eux étaient originaires de la bande de Gaza, un territoire enclavé entre Israël, l’Égypte et la mer Méditerranée. Pour la petite histoire, la mémoire ponctue les standards qualificatifs des entités. Je vous le dit comme je le pense, l’inertie étend les facteurs usuels des synergies il devient donc nécessaire que la finalité révèle les processus qualificatifs du projet. Le fait que l’excellence clarifie les facteurs participatifs de la profession pour que la situation d’exclusion interpelle les groupements analytiques de la pratique. Nécessairement, la crise perfectionne les paradoxes croissants de l’actualité mais le document perfectionne les avenirs distincts des départements. Je m’engage solennellement devant vous : l’autorité ponctue les systèmes participatifs de la hiérarchie puisque l’organisation révèle les indicateurs systématiques du groupe. C’est en toute conscience que je déclare avec conviction que le vécu clarifie les savoir-faire distincts des structures..Parmi ces six, quatre ont été tués lors de heurts avec les forces israéliennes et deux, des activistes du Hamas, lors d’une frappe israélienne après des tirs de roquettes. Les derniers tirs de roquettes depuis Gaza remontaient à mercredi. Deux roquettes avaient été interceptées et une troisième avait atterri en territoire israélien, tandis que plusieurs tirs de mortier avaient été enregistrés. En réponse, jeudi matin à l’aube, l’aviation israélienne avait frappé trois installations militaires du Hamas. A lire en détail sur le site de baptême en avion de chasse.

Posted in aviation | Commentaires fermés

Montgolfière dans le maconnais

Rien sur les coteaux du Mâconnais ne permet de penser que, sous ce paysage tout en douceur, se trouve le plus grand réseau de grottes aménagées de Bourgogne. Encore moins quand on le contemple du ciel ! Car c’est là que j’y ai fait un vol en montgolfière le mois dernier. Ce n’est pourtant pas du vol en lui-même dont je vais vous parler aujourd’hui (qui fut lui aussi extraordinaire), mais de ces grottes que j’ai visitées le lendemain, lors de ce petit séjour en Saône-et-Loire chez des amis.
Certains penseront que des grottes il y en a partout. Oui, mais voilà, l’une d’elles se nomme la grotte aux Mille Ours. Et alors ? Il y a belle lurette que les ours sont partis.
Non. Ils sont là. La plus grande concentration de squelettes d’ours des cavernes jamais observée. Sauf ici, à Azé. Fait rarissime, plusieurs de ces squelettes sont complets. Il y a aussi, fait tout aussi rarissime, un crâne intact d’un lion des cavernes, celui de l’un des dix connus en France. Leur tiennent compagnie des squelettes partiels de rhinocéros, de bisons, d’aurochs, de hyènes, de rennes, de renards. Azé est un haut lieu de la préhistoire de type « paléontologie de classe internationale », autrement dit pour les non-initiés que nous sommes, un site où subsistent des traces de vie remontant au moins à 250 000 et 100 000 ans. À Azé, certains ossements sont vieux de 300 000 ans. Précision importante, les ours des cavernes se sont éteints il y a 12 500 ans. Après cette première grotte, la promenade suit pendant 800 mètres une belle rivière souterraine avec cascade, eaux bouillonnantes, plan d’eau et faune aquatique cavernicole de rigueur. Le musée archéologique, construit sur le lieu même des fouilles effectuées au siècle dernier, expose quelque 3000 pièces. Outre des fossiles remarquables, des traces du passage d’hommes de Néandertal ont été mises au jour. On voit donc des silex, des armes, des outils, mais aussi des poteries, des monnaies, car cet endroit servit d’abri jusqu’à l’époque gallo-romaine. Une véritable promenade hors de notre époque, qui m’a permis de ressentir un frisson devant les traces de ces mondes disparus.
Si le voyage aérien vous intéresse davantage, sachez cependant que les vols en montgolfière sont terminés pour cette année (les derniers ont lieu en octobre). Mais si vous souhaitez en faire un l’année prochaine, voici une adresse qui vous sera certainement utile, suivez le lien pour en savoir sur ce vol en montgolfière.

Posted in aviation | Commentaires fermés

Découvrir les Esmeraldas

A découvrir pour ceux qui aiment la nature et un sentiment d’aventure, le survol en hélico des mangroves de la région d’Esmeraldas, en Equateur. C’est tout simplement magique, l’un des plus beaux sites naturels du pays. Et le découvrir depuis les airs est également fabuleux, comme le faire depuis l’eau en bateau. Située au nord de l’Équateur, la région d’Esmeraldas possède des richesses à la fois biologiques et culturelles. Sa partie nord abrite la même faune et la même flore que le Chocó (bien arrosé), et peut donc se vanter d’une grande diversité biologique, semblable à celle de la Colombie. En raison de l’influence du courant marin de Humboldt, le long de la côte de l`Amérique du Sud, le climat équatorien est plus sec au sud et à l’ouest créant un type de forets adaptées à la sécheresse. La région comprend trois importantes réserves : la Réserve de Mangrove Mataje-Cayapas, le Parc national Machililla, et la réserve de Mangrove Manglares Churute. La réserve Mataje-Cayapas fut fondée en 1996. Selon les saisons, ses forêts sont sèches ou pluviales. Les zones de forêts pluviales sont très riches, avec une faune et une flore qui ressemblent à celles du Chocó. Plus au sud, on peut aller à la réserve Manglares Churute. Créée en 1979, elle protège l’une des rares mangroves de la région à avoir survécu aux ravages causés par l’élevage industriel de la crevette et par la pisciculture qui ont détruit la plupart des forêts de palétuviers du pays. Sur place, on trouve un grand nombre de guides et de sociétés qui vous proposent de vous emmener à la découverte de cet eco système. Vous aurez le choix entre pirogue, bateau à moteur, et pourquoi pas même l’hélicoptère. C’est ce que j’ai fait. Survoler toute cette zone donne le vertige tant la zone est immense, et vous offre un spectacle merveilleux. C’est à faire. Plus d’info sur Vol en Hélicoptère.

Posted in aviation | Commentaires fermés

Un avion pour le brevet de pilote

Je me suis décidé à passer mon brevet de pilote. Je prends des cours sur un petit avion sympa dont je vous fais ici l’historique. Depuis la fin des années 1990, la société Maire Aviation a développé une gamme d’avions légers réalisés principalement en fibres de carbone, conçus par Philippe Moniot, et destinés à renouveler le parc vieillissant des monomoteurs utilisés par les quelque six cent cinquante aéro-clubs en France. Le premier à s’envoler est l’APM-20 Lionceau, un biplace côte à côte motorisé par un Rotax 912 de 80 ch. L’appareil vise l’école de base, avec près de 200 km/h de vitesse de croisière. Pour permettre l’école en navigation – avec à l’avant un instructeur et son élève, et à l’arrière un second élève pouvant suivre la leçon en vol – un triplace voit le joug WXPM-30 Lion, motorisé par un 100 ch. Ce dernier utilise la même cellule que le biplace, avec un troisième siège sous la verrière bulle. Certifié en catégorie VLA (Very Light Aircraft), cet appareil est le premier VLA triplace autorisé à voler de nuit. L’appareil suivant sera un quadriplace, l’APM-40 Simba, dont le prototype a déjà effectué son premier vol. La production débutera en 2011. La silhouette et les concepts technologiques demeurent les mêmes que ceux des Lionceau et Lion mais la motorisation évolue, délaissant les Rotax pour retenir le Continental IC)-240 de 120 ch et une hélice à pas variable. L’appareil devrait faire partie des premiers European Light Aircraft (ELA), une nouvelle catégorie d’appareils légers de moins de 1 200 kg créée par la European Aviation Safety Agency (EASA) pour redynamiser |’aviation générale, une réglementation devant se mettre en place avant la fin de l’année. Prendre des cours, c’est dur, voler c’est bien. J’aime particulièrement cet avion parce qu’il est facile d’utilisation, et très agréable en vol. Si vous aimez l’histoire des avions et de l’aviation en général, je vous recommande le site avion de chasse qui fourmille de présentations d’avions et de news.

Posted in aviation | Commentaires fermés

Incroyable: un baptême en Fouga Magister

Un pilote de la chasse concoure avec des aéronefs pourvus de bombes offensifs à la stratégie défensive. La rencontre des avions d’interception et des autres forces militaires fortifie l’indépendance de de domination de l’état. le pilote militaire collabore conjointement à la protection des personnes contre la alarme des airs. A peu près sept et 12 avion d’interception sont disposés sans cesse à vérifier brièvement tout aéroplane incertain. Egalement, le pilote militaire est animateur capital des actions internationales menées par l’hexagone. Quelle que soit la mission qui lui est consacrée le chasseur analyse sa tâche, s’assure que son avion militaire est opérant, guide son jet pour une tâche d’intervention au sol. De retour à l’aéroport, le pilote de chasse établit un rapport de sa charge à son commandement. Au quotidien le pilote d’avion de chasse se consacre à l’exercice militaire. Son métier nécessite une large aptitude d’ajustement aux nouveaux matériels qu’il devra dominer. Les pilotes d’avion de chasse sont aguerris par leur régiment d’appartenance, leur apprentissage combinant les singularités dûe à leur interdépendance à une armée et celles liées à leurs avions et mandats. Une partie de cette éducation se déroule sur simulateur. Les pilotes d’avion de chasse doivent suivre un ratio minimal d’heures de vol annuelles pour garder leurs qualifications. Certains qui ne voudront pas devenir aviateurs pourront se payer un cadeau insolite en réalisant un baptême en avion de chasse. Vivez les impressions d’un pilote militaire. Vivez les émotions au cours de le baptême de l’air en avion de chasse. Cette expérience complètement dingue se fait maintenant sur Fouga Magister en France. Pour en savoir plus: Fouga Magister.

Posted in aviation | Commentaires fermés

La conquête de l’espace

Cet été fut merveilleux, nous plongeant tous dans l’univers rouge de la planète Mars. La conquête de l’espace se poursuit, avec les sonde Voyager 1 et 2, mais aussi avec la sonde Dawn qui poursuit son étude des asteroides. Les évènements spatiaux font preuve des avancées raisonnables des pays en matières d’exploration et de conquête spatiale. Mais faut il encore poursuivre cette conquête spatiale, qui coûte si chère ? Le journal Ouest France pose la question, et argumente la réponse par la voie d’une spécialiste du CNRS. « Dans la conquête de l’espace, il y a deux choses distinctes : la conquête pour la Terre avec l’installation de satellites, et la conquête exploratrice tournée vers le reste de l’univers », distingue Isabelle Sourbès-Verger, spécialiste en géopolitique spatiale au CNRS. La première se justifie facilement : sans satellite, adieu à la météo, à la télévision en haute définition, au système GPS, à l’Internet mobile et aux télécoms. Quotidiennement, la plupart des Terriens ont recours à ces technologies, sans même s’en apercevoir. L’Agence spatiale européenne, fondée en 1975, est en train de mettre en place Galileo, le système de géolocalisation par satellite européen. Utilisé notamment dans la stratégie militaire, ce dispositif permettrait à l’Europe de ne plus dépendre des États-Unis et de la Russie. La Chine aussi cherche à venir à bout de cette tutelle. Si l’Empire du milieu a des décennies de retard en matière de conquête spatiale, son enthousiasme récent n’est pas dépourvu d’intérêts : « L’envoi de satellites coûte moins cher et demande moins d’entretien que l’installation d’infrastructures terrestres, comme pour les télécoms par exemple », explique Isabelle Sourbès-Verger. Le prochain homme à poser le pied sur la Lune pourrait bien être chinois. Prestigieuse, cette mission suggère que la Chine, tout comme les États-Unis et la Russie, voit la Lune comme un possible moteur énergétique. On y trouve de l’Hélium 3 en grande quantité, un élément recherché pour ses applications en fusion nucléaire. Cet argument est souvent avancé pour justifier la conquête spatiale. Isabelle Sourbès-Verger le balaie de la main : « En l’état actuel, son extraction est infaisable. Sans parler du fait que la Lune n’est à personne. » Jusqu’au début des années 1990, Washington et Moscou se sont livrés une guerre sans merci, pour s’affranchir de la « nouvelle frontière » et devenir une superpuissance. Barack Obama, en octobre 2010, a mis à la retraite la navette Atlantis et rangé au placard le programme lunaire Constellation. L’envoi de Curiosity, sur Mars, est un moyen de crédibiliser le leadership américain. La question de souveraineté nationale et internationale existe toujours selon Isabelle Sourbès-Verger : « Pour les pays émergents, comme la Chine, la conquête spatiale compte pour l’opinion publique. Il s’agit de faire en sorte d’être reconnu, au niveau international, comme étant une nation technologiquement développée. » Ces innovations robotiques peuvent être exploitées dans de nombreux domaines, comme la médecine. Par exemple, une pompe à insuline a été élaborée grâce à un procédé développé initialement pour les satellites européens. Ainsi on peut se rendre compte que la conquête de l’espace n’est pas anodine, et qu’à l’image des continents et des océans, la territorialité primaire reste l’argument premier qui pousse les hommes. Le voyage dans l’espace pour les hommes n’est pas pour tout de suite, mais les pays marquent déjà leurs territoires.

Neil Armstrong on the Moon from Spacecraft Films on Vimeo.

Posted in aviation, voyage | Commentaires fermés

Falcon 9 décolle

La fusée Falcon 9, de la société privée SpaceX, a décollé mardi matin, emportant une capsule en direction de la Station spatiale internationale (ISS). Ce vaisseau Dragon, non habité, était placé au sommet de la fusée et s’en est séparé comme prévu après avoir atteint l’orbite terrestre, déployant ses deux panneaux solaires et ses antennes. La capsule de ravitaillement a entamé sa route vers un rendez-vous historique avec l’ISS, prévu vendredi matin, au terme d’une course-poursuite autour de la Terre. Avec cette mission, c’est une nouvelle ère qui devrait s’ouvrir dans la conquête spatiale. Si la mission est un succès, ce sera la première fois qu’une société privée amarrera un vaisseau à l’ISS, un privilège jusque-là réservé à quatre agences spatiales étatiques (États-Unis, Russie, Japon et Europe). Samedi avant l’aube, le lancement de Dragon avait été annulé à la dernière seconde en raison de la défaillance d’une valve dans un des neuf moteurs du premier des deux étages du lanceur que les techniciens ont réparée le soir même. Dix minutes après le décollage, Dragon s’est séparée comme prévu du deuxième étage de Falcon 9 pour atteindre l’orbite terrestre, déclenchant des applaudissements dans le centre de contrôle de SpaceX ainsi qu’au Centre Spatial Kennedy. Mais le lancement réussi ne marque pas la fin des obstacles pour Dragon : le vaisseau devra passer de nombreux tests en vol avant d’être autorisé à approcher véritablement l’avant-poste orbital. Là, il sera saisi par le bras robotisé Canadarm de l’ISS. Le début du voyage retour est prévu le 31 mai, avec un amerrissage au large de la Californie.

Posted in aviation | Commentaires fermés

A la chasse

Un pilote de chasse concourre avec des aéronefs pourvus de bombes atomiques à la politique protective. La combinaison des chasseurs et des sous-marins fortifie la force de de domination du pays. le chasseur collabore également à la défense des nationaux contre une éventuelle insécurité dans le ciel. Généralement 7 et 13 avions intercepteur sont préparés en permanence à contraindre en quelques minutes tout avion louche. Enfin, le pilote d’avion de chasse est un acteur stratégique des opérations extérieures mobilisées par l’Etat. Toute la tâche qui lui est affectée le pilote prend connaissance de sa tâche, veille à ce que son avion militaire est opérationnel, maîtrise son aéronef pour une opération de reconnaissance. Revenu à sol, le chasseur fait un compte-rendu de sa tâche à son autorité. Tous les jours le pilote de chasse se emploie à l’entraînement militaire. Sa mission demande une constante faculté d’ajustement aux innovants aéronefs qu’il faut piloter. Les pilotes militaires sont entrainés par leur corps d’appartenance, leur éducation assmilant les spécificités dûe à leur relation à une escadrille et celles jointes à leurs avions de chasse et charges. Une portion de cette éducation se accomplit sur simulateur. Les pilotes d’aéronefs doivent réaliser un quotient minimum d’heures de vol annuelles afin de préserver leurs facultés. Ceux qui ne voudront pas devenir pilotes peuvent s’offrir une expérience unique en faisant un baptême en avion de chasse. Ressentez les sensations d’un pilote. Ressentez les sensations lors de le vol en avion militaire.

Posted in aviation | Commentaires fermés

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark.