Monthly archives: mai 2015

Pourquoi nous vivons mieux que des rois

Avant-hier, j’ai participé à un séminaire à Istanbul où la fameuse question du temps de travail a été abordée. Un sujet épineux, comme vous vous en doutez. Et, évidemment, nous avons eu droit pour l’occasion à une panoplie d’interventions sans queue ni tête. L’une d’elles, cependant, m’a semblé plus originale et pertinente que les autres, à tel point que j’ai eu envie de vous la présenter. Elle prenait en effet le temps de s’extraire de l’immédiat pour avoir une vraie vision d’ensemble. L’intervenant y expliquait comment notre société allait nous amener à travailler moins pour gagner plus. Et cela n’avait rien d’un mirage : en effet, ce mouvement était déjà à l’oeuvre. Depuis des années. Les innovations qui ont fait leur apparition au cours de la révolution industrielle nous ont en effet permis de nous enrichir de manière globale et de vivre plus sainement. Les métiers que nous exerçons aujourd’hui requièrent moins de temps et menacent moins notre santé qu’il y a un siècle. En fait, nous jouissons même actuellement d’une santé, d’une espérance et d’un niveau de vie dont ne pouvaient même pas rêver les rois au Moyen Âge ! Le scénario-catastrophe selon lequel à l’avenir, nous devrons tous travailler jusqu’à 100 ans est par conséquent dépourvu de tout fondement. C’est plutôt l’inverse qui va se produire. La recherche scientifique rend le salarié plus productif et lui permet de travailler de moins en moins longtemps et de moins en moins dur, tout en gagnant en valeur ajoutée. En Occident, le temps où la moitié de la population était active dans le secteur de l’agriculture est désormais révolu, et ce, grâce au tracteur, aux engrais, aux modifications génétiques et aux techniques d’agriculture perfectionnées. Au cours des deux derniers siècles, nous avons surtout consacré l’augmentation collective de notre espérance de vie et de notre richesse à davantage de temps libre. Le fait que nous devions aujourd’hui à nouveau travailler plus longtemps n’est qu’un accident passager. Nous avons en effet pris une avance sur de la richesse que nous n’avions pas encore engendrée. Mais si l’on prend le temps de prendre du recul, on s’aperçoit que l’avenir nous est à plus de richesse, moins de travail et toujours plus de temps libre. Ce séminaire à Istanbul a été une véritable bouffée d’optimisme dans le pessimisme actuel. Pour ceux qui veulent en savoir plus, je vous laisse le lien vers l’organisateur de notre séminaire à Istanbul. Très belle ville d’ailleurs.

Posted in voyage | Commentaires fermés

Djihadiste de France

L’Algérien soupçonné d’avoir tué une femme près de Paris dans le cadre de préparatifs d’attentat(s) contre une ou deux églises a été inculpé vendredi, notamment d’«assassinat» en relation avec une entreprise terroriste, malgré ses dénégations. Trois mois après les attentats de Paris qui ont fait 17 morts en janvier, les enquêteurs sont soucieux de démêler l’écheveau de soutiens dont semble avoir bénéficié Sid Ahmed Ghlam, 24 ans, qui était selon eux «télécommandé» de l’étranger. Le jeune homme a été fortuitement interpellé dimanche après avoir appelé les secours pour une blessure par balle à l’origine inexpliquée. Alertés, les policiers ont alors découvert un important arsenal dans sa voiture et à son domicile, ainsi que des documents en relation avec les groupes jihadistes al-Qaïda et États islamique (EI). Diverses analyses ont permis de le relier au meurtre d’un professeur de fitness, une femme de 32 ans, dont le corps avait été retrouvé à Villejuif, dans la banlieue sud de Paris. C’est là que Sid Ahmed Ghlam projetait d’attaquer une ou deux églises. Selon des sources judiciaires, il a tenté de voler la voiture de la jeune femme pour concrétiser son projet. Présenté vendredi à des juges antiterroristes parisiens, il a été mis en examen (inculpé) en fin de journée, bien qu’il «conteste vigoureusement tous les faits qui lui sont reprochés», selon un de ses avocats. Pendant ses cinq jours de garde à vue, le jeune homme, dont la radicalisation avait été signalée aux services de renseignement français dès le printemps 2014, s’est montré «peu disert, mais il s’est exprimé sur certains points», a reconnu un autre de ses avocats. Il est «dans une attitude étrange» : il a la «volonté de parler» mais il est «comme mû par une force l’obligeant à ne rien dire», a raconté une source policière. Même mutisme de la part d’une de ses proches, âgée de 25 ans, qui a été remise en liberté vendredi trois jours après son interpellation à Saint-Dizier (est), où est installée la famille de Sid Ahmed Ghlam. Devant les policiers, cette femme qui porte la burqa s’est montrée «peu bavarde» et a nié que le jeune homme ait eu des velléités de se réfugier chez elle sitôt ses crimes perpétrés, ou voulu l’épouser, ont déclaré des sources policières. Les enquêteurs ont relevé dans leur entourage un phénomène de «radicalisation» récente mais «assez banale». Sid Ahmed Ghlam avait notamment exprimé sur Facebook son souhait de se rendre en Syrie pour y faire le jihad. Plus étonnante, ont expliqué les sources policières, est la tutelle que semblent avoir exercé une ou plusieurs personnes sur lui. C’est «même la première fois», selon les enquêteurs, qu’est révélé en France un projet d’attentat «télécommandé à distance» par «un ou de mystérieux» hommes établis vraisemblablement en Syrie et lui ayant «ordonné clairement» de frapper des églises. Les enquêteurs mettent par ailleurs en exergue le «comportement sectaire» du jeune Algérien, qui avait décroché sur le plan scolaire en juin 2013 mais était resté inscrit à l’université. «Il semblait littéralement sous la coupe» de ses mystérieux commanditaires, relèvent les sources policières. Ils lui ont indiqué où et comment se procurer un arsenal – kalachnikovs, pistolets, gilets pare-balles – découvert par la police.

Posted in actualités | Commentaires fermés

La France devra rembourser la Russie pour les Mistrals

Selon le président français François Hollande, les Mistral seront soit livrés à la Russie, soit remboursés, mais aucune décision n’a encore été prise. Aucune décision n’a été prise concernant le sort des navires Mistral, a déclaré vendredi le président français François Hollande à l’issue d’une rencontre avec son homologue russe Vladimir Poutine à Erevan, en marge des commémorations du génocide arménien. « En ce qui concerne le Mistral, j’en ai fixé les bases: soit le Mistral est livré, ce qui n’est pas aujourd’hui notre décision, soit il sera remboursé dans des formes que nous avons à discuter. Pour l’instant, aucune décision n’est prise », a indiqué François Hollande cité par les médias. Le président Hollande a déclaré mercredi à Paris, à la veille de sa visite en Arménie, que la France pourrait rembourser la Russie si les navires Mistral commandés par Moscou n’étaient pas livrés. La Russie et le constructeur naval français DNCS/STX ont signé un contrat de 1,2 milliard d’euros prévoyant la construction de deux bâtiments de guerre de classe Mistral en 2011. La livraison du premier des deux navires, le Vladivostok, aurait dû avoir lieu à l’automne 2014, mais elle a été suspendue par le président Hollande sine die au motif que les conditions « n’étaient pas réunies » en raison de la crise ukrainienne. Moscou envisage de réclamer à la France une indemnité pour le non-respect du contrat.

Posted in actualités | Commentaires fermés

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark.