Monthly archives: août 2015

J’ai testé la découverte du vin

Si vous êtes à peine capable de distinguer une piquette d’un grand cru, ce billet est pour vous ! Avant-hier, en effet, un cours d’oenologie m’a conduit à Bruxelles, et j’ai appris à cette occasion les rudiments de l’apprenti oenologue. J’ai voulu tester un tel atelier en partant d’un constat simple : on n’apprend pas des masses en dégustant des vins seul. Et même si l’on lit des livres pour le sujet, l’apprentissage est un peu laborieux. Alors qu’en groupe, et sous la direction d’un expert, on peut aller beaucoup plus loin. Je craignais un peu que l’ambiance soit du genre coincée, mais ce n’était heureusement pas le cas, et j’ai au final bien apprécié. C’est d’ailleurs à mon sens le gros point fort de cette activité : apprendre dans un cadre convivial. Cela m’a permis d’essayer une dégustation horizontale (c’est le terme qu’on emploie pour parler de la dégustation des vin d’un château sur plusieurs années). A la table, youtes les classes d’âge étaient représentées, même si les trentenaires étaient la majorité. En effet, ces ateliers d’oenologie sont institués pour tous les publics : aussi bien les bleus que les fins connaisseurs. J’ai été frappé de constater que les plus jeunes étaient les plus exigeants lors de ce cours. Je n’ai compris qu’après pourquoi, en discutant avec eux. En réalité, ils participent à ce genre de cours avec un visée en tête ; leur carrière professionnelle demande une certaine connaissance du vin et ils viennent donc là pour « bosser » leurs aptitudes. Les plus âgés, comme moi, étaient quant à eux plutôt à la recherche d’un vrai moment de plaisir. La limite de cette expérience, à mon sens, c’est qu’on apprend beaucoup, mais on ne retient pas grand-chose, en définitive. Parce que les informations sont vraiment trop nombreuses lors du cours. J’ai regretté de ne pas avoir pris de quoi noter tous les conseils de l’oenologue, car j’en ai déjà oublié la moitié. Si vous êtes comme moi et projetez d’assister à un tel cours, il vaut mieux préférer une séance assez ludique comme les accords entre les vins et les fromages. Vous aurez plus de chance de retenir des conseils pratiques pour accompagner vos fromages que lors d’un cours magistral sur les procédés de maturation des cépages. Mais c’est tout de même une aventure que je recommande. Je vous mets le lien vers la page du cours d’œnologie à Bruxelles, pour ceux que ça intéresse.

Posted in cuisine | Commentaires fermés

5 Mio pour la main de Thierry Henry

A chaque jour son scandale… Le directeur-général de la Fédération irlandaise John Delaney a affirmé que la Fifa avait payé la FIA après la main de Thierry Henry en 2009, qui avait permis à la France de se qualifier pour la Coupe du Monde 2010. Les jours se suivent et se ressemblent à la Fifa. Après l’arrestation de hauts dirigeants de l’organisation, la démission de Sepp Blatter et les déclarations de Chuck Blazer, le directeur-général de la Fédération irlandaise (FAI) a affirmé ce jeudi avoir reçu un versement à la suite de la main de Thierry Henry, qui avait permis à la France de se qualifier pour la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud. L’Eire, quant-à-elle, était éliminée. Sur l’unique but tricolore de la rencontre, le meilleur buteur des Bleus avait ramené la balle de la main avant de délivrer une passe décisive à son partenaire, William Gallas, qui avait marqué de la tête. Lors d’une interview à RTE Soccer, John Delaney a déclaré hier jeudi : «Nous sentions que nous pouvions porter cette affaire en justice contre la Fifa. Il y avait aussi l’attitude de Blatter, si vous vous souvenez, il avait ricané, s’était moqué de nous. Je suis allé le voir, je lui ai dit ce que je pensais de lui, quelques jurons ont été prononcés. Puis nous sommes parvenus à un accord. C’était un vendredi, et le lundi, l’accord était signé. C’était un très bon accord pour la FAI». Le montant de la transaction n’a pas été officiellement dévoilé, mais les médias irlandais parlent d’une somme de 5 millions de dollars, comme le souligne l’Equipe.

Posted in international | Commentaires fermés

Réformer le code du travail

Selon un sondage CSA pour Les Echos, Radio Classique et l’Institut Montaigne, 6 français sur 10 seraient favorables à un allongement de la durée des contrats à durées déterminés (CDD).64% d’entre eux aimeraient une possibilité de renouvellement de CDD deux ou trois fois. 64% des français seraient favorables à un «allongement de la durée des CDD de 18 à 24 mois». C’est ce que dévoile un sondage CSA pour Les Echos, Radio Classique et l’Institut Montaigne, réalisé selon la méthode des quotas sur un échantillon de 1008 personnes âgées de 18 ans et plus. 33% y sont opposés et 3% ne se prononcent pas. Les jeunes âgés entre 18 et 24 ans y sont largement favorables (81%). Cette mesure plait à gauche comme à droite : 62 % pour les sympathisants de gauche et du Front national, 63% pour les militants MoDem et 66% pour les électeurs de droite. A nouveau 64% des français seraient favorables à une possibilité de renouvellement du CDD deux ou trois fois, alors qu’il n’est possible qu’une seule fois actuellement. 35% y sont opposés et 1% ne se prononce pas. Encore une fois, les 18-24 ans y sont largement favorables (73%). Cette mesure plait également à gauche comme à droite : 58 % pour les sympathisants de gauche, 63% pour ceux du Front national, 69% pour les militants de droite et 70% pour les électeurs du MoDem. 57% des français seraient favorables à un «plafonnement des indemnités de licenciement imposées par les prudhommes aux entreprises». 34% y sont opposés et 9% ne se prononcent pas. Une nouvelle fois, la tranche des 18-24 ans est la plus favorable (62%). Le meilleur pourcentage se retrouve chez les sympathisants de gauche (62%). Les militants du FN, du MoDem et de la droite approuvent respectivement à 55, 57 et 58%. 49% des français seraient favorables à un «allongement de la période d’essai pour les salariés en début de CDI». 48% y sont opposés et 3% ne se prononcent pas. Cette fois ci, les individus de 65 ans et plus approuvent en majorité, à 66%, et la mesure plait davantage aux électeurs du MoDem (63%) et de la droite (60%). Au Front national, 51% y sont favorables contre 42% à gauche. Enfin, les français sont moins conquis par la mesure de «la création d’un CDI avec facilité de licenciement» puisque l’idée séduit 45% des sondés. 52% y sont opposé et 3% ne se prononcent pas. Une nouvelle fois, les personnes de 65 ans et plus sont les plus favorables (52%). Enfin, l’idée séduit peu les électeurs de gauche (38%). Les militants du FN approuvent à 44% et ceux du MoDem et de la droite à 56%.

Posted in politique | Commentaires fermés

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark.