Le sursit des gilets jaunes

Me Stéphane Simonin, avocat de la défense, ne s’est pas gêné pour mettre en doute les déclarations des témoins qui penchent en faveur de la victime : « C’est très, très, très jaune… », a-t-il soutenu. Tout en rappelant qu’à l’époque, son client a passé deux jours en garde à vue. Un placement à la gendarmerie d’Avignon qui a aussi été pris pour garantir la sécurité d’un homme déjà blessé quelques jours plus tôt lors d’une bagarre avec des Gilets jaunes devant son magasin. « Il a été pris pour cible sur les réseaux sociaux », ajoute l’avocat en même temps qu’il rapporte les appels à la haine et à la vengeance dont a fait l’objet son client.

Posted in actualités. Bookmark the permalink. RSS feed for this post. Both comments and trackbacks are currently closed.

Comments are closed.

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark.