Tag archives for Espagne

L’Espagne se met au libre échange

Dernièrement, j’ai assisté à un séminaire fascinant en Espagne portant sur le libre marché : un thème à certains moments délicat, et qui a donné naissance à nombre de discussions houleuses entre les participants. C’est que le « libre marché » a, en Europe, mauvaise réputation : il ne fait pourtant de mal à personne, en suivant son chemin de petit bonhomme… Car, en effet, libre marché ne signifie en aucun cas ultra-libéralisme. La notion de libre marché est floue pour beaucoup. C’est pourquoi je vais commencer avec un exemple. La libération des femmes dans les années cinquante fut-elle un effet du hasard ou plutôt le fruit qu’offrit l’industrie pharmaceutique en réponse à un besoin, avec l’introduction des moyens de contraception ? Autre question. La libération des femmes dans le domaine du travail fut-elle due à l’émergence des équipements électroménagers, qui ont fourni un gain de temps à la femme au foyer et lui ont, en conséquence, offert l’opportunité de trouver sa place dans le marché du travail ? Ou découle-t-elle du fait que les femmes ont conquis le marché de l’emploi lors la seconde guerre mondiale et changé définitivement la donne ? Un dernier exemple, encore. L’insistance avec laquelle certains gouvernants s’évertuent à embarrasser les droits des citoyens et consommateurs n’est-elle pas la meilleure preuve du pouvoir que représente le libre marché ? La manière dont la Chine entrave la liberté d’information de ses concitoyens sur la Toile et les réseaux sociaux, par exemple, dévoile qu’un consommateur libre, et plus largement un individu libre, est identifié comme un danger pour un groupe qui entend fixer lui-même ce qui est profitable et ce qui ne l’est pas.
Depuis des temps immémoriaux, l’homme a un nombre limité de besoins à satisfaire, comme la pitance, la boisson, le gîte et la tranquillité. Ceux-ci relèvent des besoins élémentaires de l’individu. Et durant des millénaires, ceux-ci ont été les seuls besoins de l’individu. Les plus anciens marchés dont nous avons retracé l’histoire délivraient expressément des biens répondant à ces besoins. Ainsi, la demande construisait l’offre et la convergence des deux donnait naissance à un marché. A notre époque cependant, les besoins de l’individu se sont multipliés : éclairage, climatisation, transport, formation continue, santé, communication, bien-être, services divers… Et quel que soit l’extravagance des besoins, il se trouvera un individu capable de les satisfaire. Grâce au « libre marché », chaque être humain peut ainsi lui-même chercher à améliorer sa situation, en demandant et en offrant. Le libre marché n’a donc rien à voir avec l’image qu’on s’en fait : il a toujours fait partie de nous et de notre société, et nous est profitable. Voilà comment, à partir d’un simple malentendu sur ce que recouvre cette expression pourtant simple, des débats sans fin aient pu mener nulle part. Je vous laisse le lien vers l’organisateur de ce séminaire en Espagne si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet.

Posted in international | Commentaires fermés

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark.